SOCIÉTÉ - La procureure de la République de Lorient a estimé que les prénoms Liam et Ambre ne sont pas des prénoms mixtes, et peuvent générer une "confusion de genre" chez les enfants qui les...

La justice refuse deux prénoms pour risque de “confusion de genre” | Valeurs actuelles

Le parquet s'oppose à la décision du tribunal. La procureure de Lorient (Morbihan) a fait appel de deux décisions de justice ayant autorisé deux couples de parents à appeler leur fille Liam et leur garçon Ambre, rapporte Ouest-France, dimanche 11 novembre. « En saisissant la cour d'appel, je suis cohérente dans cette démarche en ma qualité de représentante du ministère public », a déclaré Laureline Peyrefitte, la procureure de la République de Lorient.

"Liam" pour une fille, "Ambre" pour un garçon : le parquet craint une "confusion du genre"et fait appel

Actualités Justice: JUSTICE - La procureure de Lorient a fait appel de deux décisions de justice ayant autorisé deux couples de parents à appeler leur fille "Liam" et leur garçon "Ambre", car elle estime que ces prénoms ne sont pas mixtes et peuvent générer une "confusion de genre" chez les enfants.

Dans la ville du Morbihan, une petite fille a été appelée Liam et un petit garçon Ambre. 

Lorient : bataille judiciaire autour de deux prénoms

Une petite fille prénommée Liam. Un petit garçon prénommé Ambre. Deux prénoms qui posent des problèmes de «  genre  », selon la procureure de Lorient.

À Lorient, le parquet veut faire annuler deux prénoms pour risque de confusion de genre

Une petite Liam et un petit Ambre, nés en novembre 2017 et janvier 2018 dans deux familles bretonnes, pourraient voir leur nom modifié à l’état-civil.  La procureure de Lorient a fait appel de